Réalité virtuelle: quand le design devient électronique


On a l’habitude de voir les designers de voiture travailler avec leurs crayons, leurs tablettes ou encore leur sculpture en argile. Toutes les images de ces spécialistes en action sont souvent celles d’artistes penchés sur leurs oeuvres qui ajoutent ou retirent ici et là quelques détails en argile, histoire de mieux compléter le style de la voiture.

Ces images pourraient cependant être celles du passé puisque chez Ford, ces technique sont cédé le pas à la réalité virtuelle, du moins dans les premières étapes du design de la voiture.

Aujourd’hui, grâce à des systèmes sophistiqués de design, les ingénieurs et les stylistes peuvent travailler de concert et réaliser de véritables oeuvres d’art technologiques. Mieux encore, ils peuvent effectuer tous les changements voulus, sans avoir à tout recommencer ou à créer de toute pièce de nouvelles structures.

Au laboratoire de Ford à Détroit, la designer installe ses lunettes de réalité virtuelle, et se place devant l’écran. Ce qu’elle voit, c’est une voiture complète, qu’elle peut toucher et manipuler comme elle le souhaite. Pendant ce temps, son collègue australien fait la même chose, et voit les choses sous le même angle et en même temps.

Ensemble, ils peuvent ouvrir les portières, s’asseoir dans la voiture et même se glisser sous la voiture pour apercevoir ce qui s’y trouve. Mieux encore, ils peuvent littéralement découper la voiture pour en découvrir la mécanique et modifier, le cas échéant certains systèmes.

Évidemment, la technologie ne remplace pas tout, mais elle donne certainement un nouveau sens au terme design.

Ford est un des leaders dans ce domaine et une journaliste canadienne a eu l’occasion de visiter le studio de design de la compagnie. Lisez ICI son texte (en anglais).


Virtual Reality


help desk software Choix de pub